Le site internet
 
cliquez sur le logo
Derniers sujets
» pêcher à Montévrain
Dim 6 Juil - 11:24 par franckj77

» ETANG DE LA LOY
Mer 28 Mai - 22:54 par kunfuka

» le brochet dans cet étang
Mer 28 Mai - 22:45 par NGdelareynie

» 1er essai au BEP N22
Sam 21 Sep - 21:34 par franck77

» Ce Forum n'est plus actif..ALLEZ sur le Forum Officiel.
Lun 22 Juil - 18:02 par kunfuka

» Ouverture carnassier 2011
Lun 22 Juil - 18:02 par kunfuka

» Qu'avez-vous déjà pêché dans l'étang de la Broce ?
Ven 3 Mai - 1:18 par groundbait

» Station pas chère...
Jeu 27 Déc - 15:20 par kunfuka

» debutant a la carpe
Dim 25 Mar - 13:48 par icenox94350

» Que pêche t-on dans l'étang de la Maréchale ?
Mar 20 Mar - 11:32 par Monk_er

nombres de visite

Sujet en préparation - La pêche au Spinnerbait

Aller en bas

Sujet en préparation - La pêche au Spinnerbait

Message  Administration le Ven 28 Mai - 20:56

Le spinnerbait est l'objet d'un véritable engouement.
Il faut dire que l'efficacité de ce leurre a été brillamment mise en évidence lors de compétitions de pêche aux carnassiers.
Les pêcheurs qui l'utilisaient ayant connu des résultats significatifs en remportant plusieurs épreuves.

Depuis, la recette a fait des adeptes, et les témoignages de pêcheurs l'ayant essayé avec succès se sont multipliés. Le fait que nos brochets n'en aient jamais vu passer auparavant est un atout supplémentaire, et il semble que les beaux spécimens y soient particulièrement sensibles.
Aussi curieux que cela puisse paraître, le spinnerbait est bien une cuiller tournante, mais d'un genre particulier. Sa principale caractéristique est d'être conçue pour passer dans la plupart des obstacles sans s'accrocher, notamment les branches immergées et les herbiers (à condition qu'ils ne soient pas trop denses).
Cette propriété résulte de la forme particulière du leurre, avec ses deux bras qui forment un triangle. Le bras supérieur, qui porte la ou les palettes, fait office de déflecteur et tient le gros hameçon simple du bras inférieur hors d'atteinte des obstacles.

Le principe est simple mais très efficace, et il permet de prospecter rapidement des secteurs où une cuiller tournante classique s'accrocherait presque à coup sûr.

En dehors de cet aspect pratique très appréciable, le spinnerbait se distingue par une multiplication des signaux envoyés vers le prédateur.

Silhouette volumineuse, taches de couleur de la jupe et du trailer, fortes vibrations et éclats lumineux des palettes, possibilités d'animations variées….

Tout cela contribue à en faire un leurre provoquant qui passe rarement inaperçu, et qui déclenche des attaques réflexes franches de la part des poissons les plus agressifs.
On l'utilise principalement pour des prospections intensives, c'est-à-dire pour pêcher assez vite un maximum de postes en un minimum de temps, en général dans des profondeurs assez faibles (jusqu'à 2m).

Quand on passe à proximité d'un brochet en chasse, l'attaque est la plupart du temps immédiate, de sorte qu'il n'est pas nécessaire d'insister.

Si rien ne se passe, essayez quelques mètres plus loin, et ainsi de suite jusqu'à " nettoyer " une bordure ou un secteur.
Ce n'est pas la méthode la plus subtile, mais son efficacité n'est plus à démontrer.

L'action de pêche est relativement simple, et consiste à lancer le spinnerbait sur le poste en freinant un peu sa chute pour éviter un bruit trop sonore, à le laisser s'enfoncer plus ou moins profondément selon la hauteur de pêche voulue, puis à le ramener en jouant sur la récupération.

Elle peut être rectiligne (rapide ou lente), en dents de scie (tirers-relâchers), ou alterner différentes manœuvres d'aguichage. Tout est permis.

N'hésitez pas à cogner dans les obstacles rencontrés en cours de route.
Le son du choc et le déséquilibre passager du leurre qui en résulte ont souvent pour effet de déclencher l'attaque du brochet. Le ferrage est ample et ferme mais sans violence.

Evitez de trop rudoyer les petits spécimens qui attaquent parfois le spinnerbait, car le gros hameçon simple peut leur infliger des blessures assez sérieuses. Ramenez-les en douceur et décrochez-les délicatement sans brutalité.

Chaque modèle se caractérise par son poids, la forme, la taille et la combinaison des palettes, ainsi que par la couleur de la jupe et des palettes.

Le poids indiqué par les fabricants est généralement celui du plomb seul : 7, 11 et 14 g sont les grammages les plus répandus. Si on tient compte des palettes métalliques, le poids réel est multiplié par deux.

Dans la pratique, on utilise le plus souvent les modèles 11 et 14 g, en fonction de la profondeur.
Les palettes sont le plus souvent en feuille de saule ou rondes, ou les deux (tandem).
Les feuilles de saule " tirent " moins et sont plus voyantes, idéales pour les pêches en eau claire et les récupérations rapides.
Les palettes rondes tirent beaucoup, virent fort et travaillent mieux sur les récupérations lentes ou les relâchers. Quand aux tandems, ils procurent le maximum de vibrations et de brillance et sont idéaux pour des poissons très agressifs. Les grosses palettes travaillent plus que les petites, mais sollicitent beaucoup de matériel et doivent être utilisées avec modération.

Quand au choix des couleurs, c'est un sujet de discussion sans fin. La théorie veut que l'on emploie une jupe blanche ou nacrée et des palettes longues et argentées en au claire et par forte luminosité ; une jupe aux couleurs vives et des palettes dorées en eau claire et par faible luminosité et une jupe noire ou foncée et une grosse palette ronde en eau trouble.
Mais rien n'interdit de tenter d'autres combinaisons et de prendre quand même du poisson.
avatar
Administration

Messages : 724
Points : 1382
Réputation : 5
Date d'inscription : 04/09/2008
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum