Le site internet
 
cliquez sur le logo
Derniers sujets
» pêcher à Montévrain
Dim 6 Juil - 11:24 par franckj77

» ETANG DE LA LOY
Mer 28 Mai - 22:54 par kunfuka

» le brochet dans cet étang
Mer 28 Mai - 22:45 par NGdelareynie

» 1er essai au BEP N22
Sam 21 Sep - 21:34 par franck77

» Ce Forum n'est plus actif..ALLEZ sur le Forum Officiel.
Lun 22 Juil - 18:02 par kunfuka

» Ouverture carnassier 2011
Lun 22 Juil - 18:02 par kunfuka

» Qu'avez-vous déjà pêché dans l'étang de la Broce ?
Ven 3 Mai - 1:18 par groundbait

» Station pas chère...
Jeu 27 Déc - 15:20 par kunfuka

» debutant a la carpe
Dim 25 Mar - 13:48 par icenox94350

» Que pêche t-on dans l'étang de la Maréchale ?
Mar 20 Mar - 11:32 par Monk_er

nombres de visite

L'ODEUR DES ASTICOTS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'ODEUR DES ASTICOTS

Message  Invité le Sam 17 Avr - 13:28

Selon les approvisionnements, les asticots, gozeers et autres membres de la famille, dégagent une forte odeur d'ammoniaque. Ceci est-il du à la température de conservation ?, à une étape dans leurs vieillissements ? Si quelqu'un peut me renseigner ! Merci

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ODEUR DES ASTICOTS

Message  stephane1 le Sam 17 Avr - 17:44

TOUT SUR L’ASTICOT

Il est rare pour les poissons de rencontrer dans l’eau ce petit animal terrestre. Alors quand ils croisent sa route, ils profitent de l’occasion pour faire une cure de protéines, de vitamines, de magnésium...
Appât économique s’il en est, disponible partout et tout le temps, l’asticot intéresse tous les poissons. Il peut s’acheter au litre, au demi litre, à la boîte et même parfois à la cuiller. Bien qu’il soit efficace toute l’année, l’asticot donne les meilleurs résultats dans les eaux fraîches du printemps et de l’automne.

Le meilleur jour pour acquérir des asticots frais est le vendredi après-midi ou le samedi matin, tout simplement parce que les marchands se font livrer en fin de semaine ! Il est possible d’estimer leur fraîcheur au premier coup d’œil. Les asticots frais comportent une petite tache noire dans leur corps, il s’agit de nourriture en cours de digestion. Plus cette tache est grosse, plus l’asticot est de qualité. Une autre solution consiste à prendre les asticots en main. En les touchant, il est possible de ressentir la souplesse de leurs corps. Plus ils vieillissent, plus ils sont durs et moins ils sont actifs.

Plusieurs types de mouches ont été sélectionnés pour produire industriellement des asticots différents.

La grande famille des asticots

Le FIFISE, de couleur rouge, au corps de petite taille plutôt allongé, fait merveille esché à l’hameçon pour capturer les petits poissons. Particulièrement résistant, il autorise plusieurs prises sans devoir être changé.

Le PINKY est un petit asticot très actif qui s’utilise à la fois dans l’amorce et à l’hameçon. Très remuant, il peut remplacer ponctuellement le fouillis de ver de vase.

Le GOZZER est le plus répandu, sa peau est fine et tendre. Il s’emploie aussi bien pour l’eschage que pour l’amorçage. Il sélectionne les gros poissons, ils peuvent être accrochés à plusieurs sur le même hameçon.

Le DAMIER, le plus gros, sert uniquement pour escher l’hameçon pour pêcher la tanche, le carpeau et tous les gros cyprins.

Le CASTER (chrysalide) est un stade intermédiaire entre l’asticot et la mouche. Bien qu’inerte il n’en est pas moins vivant et très efficace sur les gros poissons de fond, aussi bien esché à l’hameçon qu’incorporé dans l’amorce.

Pour transporter les asticots, une boîte à rebord est souhaitable pour éviter qu’ils ne s’évadent. Il est conseillé d’amener au bord de l’eau uniquement la quantité d’appâts nécessaire à la partie de pêche.
Pour les garder en forme

Des asticots achetés par litre pour plusieurs semaines de pêche, doivent être nettoyés régulièrement. Une fois par semaine il convient d’éliminer les morts à l’aide d’un tamis à mailles moyennes ou grosses. Une fois cette opération terminée, une à deux pleines mains de sciure très fine, de son ou de farine par litre d’asticots, contribuent à leur redonner un aspect présentable.

Pour les garder dans de bonnes conditions, il faut choisir un récipient muni d’un couvercle perforé et d’un volume deux fois supérieur à celui des asticots. L’idéal serait de disposer d’un vieux réfrigérateur réservé uniquement aux esches et appâts. Sinon, ils peuvent se conserver dans le bac à légumes du réfrigérateur familial, dans une cave fraîche et ventilée ou tout autre endroit dont la température ambiante est comprise entre 4° et 6°C.
Il est important que le délais entre l’achat des asticots et leur arrivée au domicile soit minimum. Les jours de grande chaleur il ne faut pas hésiter à emporter pour le voyage une glacière. Elle est également indispensable les jours de pêche pour éviter qu’ils attrapent un coup de chaud.

Quelques gouttes d’une huile essentielle*, arôme fraise, banane, chocolat, vanille… suffisent pour dissimuler l’odeur d’ammoniaque, fort négative pour la pêche.
Pour les embellir

Il est toujours intéressant d’acquérir des asticots de couleurs différentes pour pouvoir s’adapter aux conditions de pêche, luminosité, nature du fond... Car c’est bien connu que les poissons perçoivent bien les contrastes et semblent parfois préférer le rouge au blanc, quelques fois l’inverse...
Malheureusement les marchands ne disposent pas toujours d’asticots dans toutes les couleurs de l’arc en ciel et il faut alors les colorer soi-même !

Les teinter dans la masse
Ce procédé, le meilleur, se pratique essentiellement avec de petits asticots appelés également « fouillis d’asticots ». Il s’agit de jeunes larves n’ayant pas fini leur croissance. Il suffit de leur proposer du son préalablement coloré avec quelques gouttes d’un colorant alimentaire. En grandissant, ils se colorent eux-mêmes à l’intérieur de leurs corps. Au bout de deux ou trois jours, ils sont prêts à l’emploi.

Les teinter en surface
Ce procédé bien que moins efficace, est plus rapide. Il consiste à traiter les asticots juste en surface à l’aide des teintures spéciales, disponibles chez les marchands. Le principal inconvénient est qu’elles se dissolvent progressivement dans l’eau et risquent de tacher les doigts.

Pour s’adresser aux poissons méfiants qui occupent souvent les zones éloignées du bord, rien de mieux qu’une boule réalisée uniquement avec des asticots collés entre eux à l’aide d’une colle vendue à cet effet.

Mode d’emploi

Les faire couler
L’asticot est enveloppé d’une fine pellicule de graisse qui le rend une fois dans l’eau plus ou moins flottant. Dans toutes les pêches de fond avec un amorçage de rappel, il est primordial que les asticots descendent le plus rapidement possible afin d’éviter qu’ils ne soient mangés par de petits poissons lors de la descente.
Pour les rendre coulants, il convient de les dégraisser avec quelques poignées de farine de maïs extra-fine. Une fois toute la matière grasse absorbée, ils perdent leur réserve de flottabilité.

Les faire flotter
Dans la recherche de la friture en surface ou lorsqu’il est obligatoire de pêcher « décollé » du fond, surtout quand certains poissons moustachus monopolisent le coup, on a tout intérêt d’alléger les asticots. Il faut verser dans une boîte munie d’un couvercle l’équivalent de 3 cm d’eau et ajouter deux poignées d’asticots d’une fraîcheur irréprochable.
La boîte est aussitôt refermée pour laisser les asticots à tremper pendant 30 minutes. Passé ce délai, il convient de retenir ceux qui flottent en surface et de les incorporez à une amorce légère, destinée à la pêche au rappel.

Il est souvent difficile de trouver le bon dosage d’asticots dans une amorce. La quantité ainsi que le type d’appât à incorporer dépend de nombreux paramètres : de l’amorçage, lourd, rappel, du type d’eau, avec ou sans courant, du poisson recherché, plus au moins amateur d’asticots, mais surtout de la densité de poissons présents sur le coup. Il convient de prévoir une quantité importante d’esches vivantes mais de les distribuer au compte-gouttes afin de conserver le plus longtemps possible les poissons sur le coup.

voilà ,pour l'odeur et ben.....?.....

stephane1

Messages : 853
Points : 1196
Réputation : 32
Date d'inscription : 10/06/2009
Age : 46

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re : TOUT SUR L’ASTICOT

Message  Invité le Sam 17 Avr - 18:37

Grand merci Stéphane, pour toutes ces explications, qui je pense intéresseront du monde.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

l'odeur des asticots

Message  pecheurfou94 le Lun 19 Avr - 18:52

bravo pour ce long exposé au combien intéressent, je pense que bien d'autre pêcheurs si retrouveront
jocolor
avatar
pecheurfou94

Messages : 138
Points : 163
Réputation : 4
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 65
Localisation : villiers sur marne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ODEUR DES ASTICOTS

Message  neness le Lun 19 Avr - 19:39

Tu vois quand tu veux te donner la peine.
Très belle exposé
avatar
neness

Messages : 198
Points : 249
Réputation : 1
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ODEUR DES ASTICOTS

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum